La suspension hydropneumatique du début à la fin chez Citroën

La suspension hydropneumatique DS19

Le principe de l’hydropneumatique

En 1955, c’était un des coups de génie de la marque Citroën et d’un certain Paul Mages d’équiper le nouveau modèle DS 19 de la suspension hydropneumatique sur « coussin d’air ». À l’époque où les voitures vous secouaient dans tous les sens, c’étaient incroyable ! Le confort absolu et les qualités routières très en avance sur son temps. Cette innovation, ainsi que d’autres comme la direction assistée ont permis à la marque aux chevrons de gagner une réputation de « créateur d’automobile » à travers le monde.

 

la suspension hydropneumatique

La suspensions hydropneumatique combine la force hydraulique et la compressibilité de l’azote pour être aussi souple. De l’huile mise sous pression par une pompe qui est entraînée par le moteur permet aux Citroën d’épouser la route librement.

Son prédécesseur, la suspension oléopneumatique inventée par George Messier. Elle servait déjà pour la suspension des voitures et dans l’aviation pour les trains d’atterrissage. La suspension hydropneumatique possède beaucoup de points forts.

Ses avantages

Ce système a été installé sur plus de 9 millions de voitures de la moyenne gamme (Citroën GS) et haute gamme (Citroën C6). La meilleure raison d’être équipé de suspensions hydropneumatiques était avant tout le confort !

Démonstration Citroën DS 19 et ses suspensiosn hydropneumatique

À part le côté agréable, ce type de suspension offre également une très bonne tenue de route. Il lui permet de bien coller à la route et permet une bonne conduite malgré les bosses, trous et virages. Pour les plus pragmatiques, le réglage manuel des suspensions permettait de lever et d’abaisser la hauteur de caisse. Tantôt pour charger la voiture, tantôt pour escalader un obstacle.

Ses défauts

Pour profiter de toutes ces qualités Citroën a bien dû faire quelques concessions. Tout d’abord le prix est à payer en perte d’espace à cause de l’encombrement de la suspension. Ensuite le système se trouve être plus coûteux à produire que des suspensions standards. Et finalement une meilleure tenue de route et une meilleure souplesse impliquent une plus grande consommation de carburant et de ce fait plus de pollution.

Triste nouvelle

Cependant nous voilà plus de soixante ans après cette innovation d’envergure. Les progrès réalisés depuis rendent la suspension hydropneumatique moins intéressante. Évidemment cette innovation est la marque de fabrique du constructeur français. Ils n’ont jamais été égalé car personne n’a jamais tenté de reproduire leur signature. Mais Citroën a décidé en juin 2015 d’abandonner sa célèbre suspension et de continuer son aventure. Heureusement tout n’est pas perdu, car même sans ces suspensions les DS 4 et DS 5 se sont quand même vendues.

La suspension hydropneumatique du début à la fin chez Citroën
Taggé sur :