L’origine de l’air comprimé – Deux mille ans d’histoire

– Il y a plus de deux mille ans un Grec, Ktesibios, développa un canon pneumatique, lequel remonté manuellement, comprimait de l’air dans des vérins afin de restituer l’énergie issue de la détente et augmenter ainsi la portée du tir.

– Un très grand nombre d’applications techniques remontent au début de l’humanité, car l’air comprimé est l’une des formes les plus anciennes de l’énergie que l’homme sut domestiquer pour organiser différents travaux et ajouter à ses forces les avantages issus de sa production.

– En 1857, l’ère industrielle avec le chemin de fer donna une nouvelle impulsion à la technique pneumatique et, lors du percement du tunnel du Mont-Cenis, une foreuse à air comprimé mise au point par l’ingénieur Germain Sommeiller fut employée et permit d’atteindre la vitesse d’avancement de 2m/j, contre 60cm avec des moyens traditionnels.

Perforatrice air comprimé

La voie était ouverte vers une mécanisation des autres activités proches du percement des tunnels : creusement des galeries, travaux de forage de puits, etc.

– En 1880, invention du premier frein pneumatique.

– En 1888, Victor Popp installe à Paris un réseau souterrain de distribution d’air comprimé représentant aujourd’hui plus de 1000 km de tuyauteries sous une pression de 6 bars.

De nouveaux champs d’application : Pendant les deux dernières décennies, et dans tous les pays  industriels, les techniques pneumatiques progressèrent au niveau des composants de puissance et de commande, et de nombreux brevets furent alors déposés. Dans les années soixante furent également commercialisées des cellules logiques miniaturisées, matérialisant très simplement les fonctions de l’algèbre de Boole. Elles permirent de faire entrer la pneumatique dans le club des technologies de traitement de l’information. Les technologies de régulation pneumatique continuèrent, quant à elles, leur évolution dans l’obtention d’une grande précision.

Définition de l’air comprimé :

L’air comprimé employé dans l’industrie est au départ de l’air à la pression atmosphérique, porté à une pression élevée appelée  relative ou manométrique.

L’air comprimé ainsi défini est un fluide élastique parfait :

1- Ses molécules n’éprouvent aucune résistance pour se déplacer les unes par rapport aux autres : c’est la fluidité

2- Maintenu  dans une capacité fermée, il exerce sur tous les éléments de la paroi qui limite cette capacité une certaine pression : c’est l’élasticité

3- Il se prête à tout changement de volume qu’on lui fait subir : c’est la compressibilité 

 

 

L’origine de l’air comprimé – Deux mille ans d’histoire